Compte rendu détaillé de la réunion entre Airsoft Guyenne et la FFA

Aller en bas

Compte rendu détaillé de la réunion entre Airsoft Guyenne et la FFA

Message  Tetsuo le Ven 23 Avr - 22:05

Compte rendu de la réunion entre Airsoft Guyenne et la Fédération Française d'Airsoft du 17 avril 2010.


Étaient présents à la réunion :

- Pour Airsoft Guyenne : Emmanuel Quillet, Gérald Barcelo, Thierry Fontich, Thomas Barde, Yoann Barde, Alexandre Gaudin, Christophe Convert, Jonathan Heurtin, Guillaume Prado et Cédric Vignaud.
- Pour la Fédération Française d’Airsoft : Rodolphe Sanguinetti et Pierre Viala.
- En qualité d’observateurs extérieurs: Frédéric Dubois et Alexandre Jeleznov.

L’ensemble des questions posées par le collectif Airsoft Guyenne à la Fédération Française d’Airsoft ont été regroupées sous trois grands axes qui sont :

- Activité : qu'est ce que l'airsoft, qu'est ce qu'un airsofteur.
- Fédération Française d’Airsoft : statuts, éthique et dossiers en cours.
- Airsoft Guyenne : présentation, projets réalisés et en cours.

Le collectif Airsoft Guyenne tient à préciser que cette réunion qui, à la base, devait être une réunion de présentation de la Fédération Française d’Airsoft, s’est vite transformée en réunion de travail entre le collectif et la fédération. Le ton employé tout au long de cette réunion fut respectueux et empreint de courtoisie. Les débats d’idées autour des divergences de points de vue furent constructifs et non bloqués par la conviction d’avoir raison des différents interlocuteurs.


Détail du compte rendu :

I) L’activité Airsoft.

- Sur la question de la définition de l’Airsoft, le point soulevé par Airsoft Guyenne concernait l’appellation « jeu d’airsoft » définit par la FFA. Cette appellation ne définit pas l’Airsoft selon le collectif. Après discussions il a été convenu que la définition d’Airsoft par Airsoft Guyenne (cf la charte Airsoft Guyenne) est plus appropriée, cependant cette définition peut encore être améliorée.
- Sur la question de la définition d’Airsofteur, le point de divergence concernait les collectionneurs de répliques d’Airsoft, considérés comme des Airsofteurs à part entière par la FFA et non pas par Airsoft Guyenne. Mr Sanguinetti a pris acte de la légitimité de cette remarque.


II) Fédération Française d’Airsoft

- Au sujet des statuts de la FFA, Airsoft Guyenne a démontré qu’il existe des incohérences entre les statuts et le fonctionnement d’une fédération qui se doit d’être intègre et conforme à une certaine éthique :

  • Conseil d’administration tout puissant avec le risque de prise de pouvoir par un Lobby.
  • Choix d’intégrer des personnes plutôt que des associations qui impose un coût financier supérieur, notamment en ce qui concerne les convocations (rapport de un pour trente environ).

Mr Sanguinetti prend acte de ces remarques et s'engage à faire une proposition de modification des statuts, il fait également part de sa décision de démissionner du CA de la FFA avant la fin de l'année, son attachement à « Billede6 » lui ayant trop souvent été reproché et pouvant nuire à la bonne marche du projet fédératif.

La FFA a présenté ses projets réalisés et en cours. Le premier projet réalisé est la mise en ligne du site internet dédié. Airsoft Guyenne fait remarquer qu’un forum de discussion dédié fait défaut. Les projets en cours concernent les assurances avec l’établissement d’un cahier des charges qui sera présenté d’ici la fin du mois. Le point soulevé par Airsoft Guyenne à ce sujet concerne les modalités d’assurance et notamment la couverture des biens matériels et immobiliers mis à disposition, loués ou appartenant aux associations.

- Concernant les Fédérations Départementales, Airsoft Guyenne s’étonne de l’absence de subordination statutaire des ces entités envers la FFA. En outre il y a une incohérence entre le fait que la FFA fédère des individualités alors que ces entités fédèrent des associations. Mr Sanguinetti répond que si incohérences il y a, elles seront rectifiées. Airsoft Guyenne tient à préciser, concernant la représentativité, qu’il est plus facile pour une fédération d’avoir une légitimité en fédérant des associations plutôt que des individus car une association a déjà un statut légal et de fait, propose un encadrement de terrain pour ses membres.

- Airsoft Guyenne a abordé les points suivant :

  • Pratique de l’Airsoft (>0.07j) par les mineurs
  • Commission Leroux
  • FédéGN

Mr Sanguinetti apporte les éléments de réponse suivant :

  • Un courrier a été envoyé à la Chancellerie afin d’obtenir une réponse officielle pour une prise de position pour l’accès de l’Airsoft aux mineurs. En attendant une réponse, la FFA prend la position suivante : L’utilisation de lanceurs de plus de 0.07 joules est strictement réservée aux majeurs. Concernant ce sujet Airsoft Guyenne apporte la précision qu’au-delà du simple aspect règlementaire il n’existe pas d’encadrement spécifique et reconnu pour les mineurs.
  • La FFA sera présente en qualité d’observateur lors de la prochaine réunion de la commission sur la sécurité du 27 avril prochain au ministère de l’intérieur. Airsoft Guyenne a demandé à ce qu’un de ses membres puisse accompagner la FFA à cette réunion.
  • Suite à la diffusion de l’échange de courrier entre la FFA et la FédéGN, aucun nouvel élément n’a été apporté. Airsoft Guyenne fait mention de sa volonté de rencontrer la FédéGN au même titre que la FFA, et propose que le comité de pilotage jour un rôle de médiateur.


III) Airsoft Guyenne

- Une présentation du collectif Airsoft Guyenne a été faite, mais aussi des objectifs, des projets réalisés et en cours et des différents axes de travail :

  • Aide/conseil pour les nouvelles associations
  • Recherche de référents locaux dans les administrations et autorités pour l'airsoft
  • Proposition d'un contrat d'assurance dédié à l'Airsoft (collectif individuel)
  • Formation sécurité
  • Formation secourisme
  • Formation Briefing
  • Campagne de sensibilisation à l'intention des Airsofteurs, du public et des parents de mineurs
  • Label Airsoft Guyenne (pour les associations et les points de vente)
  • Commission Leroux

Mr Sanguinetti a salué le travail accompli et a reconnu une avance notable dans les dossiers du collectif.


Pour finir, la réunion telle qu’elle s’est déroulée a ouvert une voie sur une éventuelle collaboration entre le collectif Airsoft Guyenne et la Fédération Française d’Airsoft.

Mr Sanguinetti confirme ce fait par sa volonté d’adoption de la charte Airsoft Guyenne et de sa diffusion au travers de la FFA. Il précise qu'en plus d'être à la
fois précise et non restrictive, cette Charte correspond parfaitement à sa vision personnelle de l'Airsoft.

Avant de conclure, les représentants de la FFA tiennent à mettre en avant l’ouverture d’esprit, la capacité d’émettre des critiques constructives ainsi que la volonté de travailler en commun du Collectif Airsoft Guyenne. De son côté le Collectif Airsoft Guyenne salue l’honnêteté, l’intégrité et la capacité de
remise en question des représentants de la FFA présents.

Sur ce constat le Collectif Airsoft Guyenne s’engage à étudier au sein du comité de pilotage les possibilités de collaboration avec la FFA.
avatar
Tetsuo

Messages : 383
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 40
Département : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum